2.2. Ajout d'espace de swap

Il est parfois nécessaire d'ajouter de l'espace de swap après l'installation. Par exemple, vous pouvez faire passer votre système de 64 Mo à 128 Mo de RAM, mais la quantité d'espace de swap est seulement de 128 Mo. Le fait d'augmenter la quantité d'espace de swap jusqu'à 256 Mo pourrait être avantageux si vous réalisez des opérations utilisant beaucoup la mémoire ou si vous exécutez des applications nécessitant beaucoup de mémoire.

Deux options s'offrent à vous : vous pouvez soit ajouter une partition de swap, soit ajouter un fichier de swap. Nous vous recommandons d'ajouter une partition de swap, mais cela peut parfois s'avérer difficile si vous ne disposez pas d'espace libre.

Pour ajouter une partition de swap (en supposant que /dev/hdb2 est la partition que vous voulez ajouter) :

  1. Le disque dur ne peut pas être en cours d'utilisation (les partitions ne peuvent pas être montées et l'espace de swap ne peut pas être activé). La table de partitions ne devrait pas être modifiée en cours d'utilisation parce que le noyau pourrait ne pas reconnaître correctement les modifications. Les données pourraient être écrasées en écrivant la mauvaise partition parce que la table de partitions et les partitions montées ne correspondent pas. La manière la plus simple de procéder consiste à démarrer votre système en mode de secours. Reportez-vous au Chapitre 11 pour obtenir des instructions sur le démarrage en mode de secours. Lorsque le système vous demande de monter le système de fichiers, sélectionnez Ignorer.

    Si le disque ne contient pas de partitions en cours d'utilisation, vous pouvez également les démonter et désactiver tout l'espace de swap du disque dur à l'aide de la commande swapoff.

  2. Créez la partition swap à l'aide de parted :

    • À l'invite du shell, en tant que super-utilisateur, tapez la commande parted /dev/hdb, où /dev/hdb correspond au nom du périphérique pour le disque dur avec de l'espace libre.

    • À l'invite (parted), tapez print pour afficher les partitions existantes et la quantité d'espace libre. Les valeurs de début et de fin sont en méga-octets. Déterminez la quantité d'espace libre sur le disque dur et la quantité à allouer à une nouvelle partition de swap.

    • À l'invite (parted), tapez mkpartfs type-partition linux-swap début fin, où type-partition peut être primaire, étendue ou logique, où début correspond au point de départ de la partition et où fin est la fin de la partition.

      AvertissementAvertissement
       

      Les modifications prennent effet immédiatement ; faites donc bien attention à ce que vous tapez.

    • Quittez parted en tapant quit.

  3. Maintenant que vous disposez de la partition de swap, utilisez la commande mkswap pour la configurer. À l'invite du shell et en étant connecté en tant que super-utilisateur, tapez les instructions suivantes :

    mkswap /dev/hdb2
  4. Pour activer immédiatement la partition de swap, tapez la commande suivante :

    swapon /dev/hdb2
  5. Pour l'activer au démarrage, éditez /etc/fstab de façon à inclure :

    /dev/hdb2               swap                    swap    defaults        0 0

    Lors du prochain démarrage du système, la nouvelle partition de swap sera activée.

  6. Après avoir ajouté et activé la nouvelle partition de swap, vérifiez qu'elle est bien activée en affichant la sortie de la commande cat /proc/swaps ou free.

Instructions pour ajouter un fichier de swap :

  1. Déterminez la taille du nouveau fichier de swap et multipliez-la par 1024 pour définir la taille du bloc. Par exemple, la taille du bloc d'un fichier de swap de 64 Mo est 65536.

  2. À l'invite du shell, en tant que super-utilisateur, tapez la commande suivante, dans laquelle count correspond à la taille de blocs souhaitée :

    dd if=/dev/zero of=/swapfile bs=1024 count=65536
  3. Configurez le fichier de swap avec la commande :

    mkswap /swapfile
  4. Pour activer le fichier de swap immédiatement, mais pas automatiquement au démarrage, tapez :

    swapon /swapfile
  5. Pour l'activer au démarrage, éditez /etc/fstab de façon à inclure :

    /swapfile               swap                    swap    defaults        0 0

    Lors du prochain démarrage du système, le nouveau fichier de swap sera activé.

  6. Après avoir ajouté et activé le nouveau fichier de swap, vérifiez qu'il est bien activé en affichant la sortie de la commande cat /proc/swaps ou free.